Barcelona, les 4 B du bon manger

Mike Tommasi 2008-02-17T21:58:15+00:000000001529200802 Restaurants

J’ai passé la semaine à Barcelone, où je participais au Mobile World Congress. J’ai pris l’occasion pour contacter le blogueur catalan Joan Gómez Pallarès, qui m’a invité pour des superbes tapas galiciennes dans une Braserìa tout près de la foire, sur le carrer Lleida. Joan est un véritable polyglotte, professeur de Grec et Latin, qui voyage fréquemment dans les meilleures régions viticoles d’Europe et publie ses rapports sur l’excellent blog DE VINIS CIBISQUE. Joan oriente ses recherches autour de sa propre variation de ce qu’en Espagne est connu comme les 3 Bs, en ajoutant une quatrième B: Bueno, Bonito, Bastante Barato. Je suis tenté d’en ajouter une cinquième: Barcelona! En effet cette ville se prête à la découverte de lieux gastronomiques qui sont à la fois bons, beaux et assez bon-marché. Les articles de Joan donnent un panorama intéressant du vin en Europe, des vins originaux qui n’apparaissent pas sur le radar de Parker…


Le nombre de visiteurs au plus grand salon mondial de la téléphonie mobile est énorme, et pendant cet événement il est difficile pour un visiteur de trouver une table au restaurant. A Barcelone on trouve le meilleur et le pire en cuisine… Le premier soir nous sommes allés chercher à manger « au pif » sur l’Avinguda Paral•lel et nous sommes tombés sur une cuisine très médiocre et chère dans une salle enfumée pleine de touristes bruyants. Comme en France, le niveau moyen des restaurants Catalans est assez médiocre, mais c’est bien plus facile d’y trouver des bonnes tables pas chères, à condition de faire quelques recherches avant de sortir.

Sera-t-il possible de satisfaire les 4 B de Joan pendant un grand salon ? J’ai fait mes recherches sur le blog “encatadisimo” de Andreu Serra. Je cherchais des lieux qui ne paraissent pas sur les listes pour touristes, avec une bonne cuisine à prix raisonnable. J’ai trouvé une cuisine excellente à des prix qui, comparés su sud de la France, sont une vraie aubaine. Sur le littoral provençal où j’habite, il est difficile de trouver une bonne table à n’importe quel prix… En plus des 4 B, à Barcelone j’ai trouvé des salles sans fumée, et l’eau offerte !

Pour le deuxième soir j’ai choisi La Panxa del Bisbe, (carrer Rabassa, 37, Tel. 932137049), petite sale côté nord de la ville en direction du Parc de Güell, près de la Plaça Rovira dans le quartier Gràcia. Voir article sur encantadisimo. Aux fourneaux on y retrouve le jeune et talentueux chef Xavier Codina. Le service est aimable, et malgré mes tentatives de communiquer en catalan, j’ai ensuite compris que Elena est… italienne comme moi. Elle nous a guidé autour de la carte, qui commence avec une liste éclectique de tapas d’inspiration Méditerranéenne-Catlanes et Japonaises en entrée, suivies de quatre plats principaux et quatre desserts. Et les prix sont incroyables : en moyenne 4€ pour les tapas (portion généreuse), 11€ pour les plats principaux, 3€ pour les desserts ! En France je paye plus cher dans un mauvais bistro près de la gare ! Il y a aussi un menu dégustation à 25€, et les vins sont à prix doux.

Les “tapas” étaient superbes, préparées avec des produits très frais du marché: des grands raviolis de provolone aux cebettes et poireaux, le ajoarriero de morue grillé, une salade de sardines, poireaux et piquillos, et une crème d’aubergines avec des petits falafels.

Comme plat principal j’ai pris un poisson, une tranche de sériole avec jeunes artichaux et les traditionnels “calçots” (oignons blancs catalans au gout doux et délicat) avec une sauce romesco.

Pour le troisième soir j’ai opté pour La Estrella, belle sale aux tables bien espacées près de la gare França dans la vieille ville (carrer Ocata, 6, Tel, 933102768), voir article sur encantadisimo.

La carte est succincte et dominée par le veau et la morue, mais le propriétaire ajoute verbalement une douzaine d’autres plats, en expliquant calmement leur composition. Les premiers plats sont autour de 6€, les plats principaux 12€, les desserts 6€, encore une fois très raisonnable et imbattable en termes de qualité, des plats moins inventifs que le soir avant mais exécutés avec une grande précision. La liste des vins est intéressante avec des bons prix, j’opte pour un mourvèdre, le Monastrell de Juan Gil de la région de Jumilla.

J’ai commence avec la spécialité de la saison, les calçots (très tendres et doux) servis avec une mousseline d’ail très légère et délicate. Un des plats plus intéressants était la joue de veau cuite à basse température pendant 18 heures et servie dans son jus, mais j’ai préféré essayer le thon rouge, très frais, servi avec un coulis de tomate et petits poivrons verts.

Les desserts étaient impressionnants, on nous énuméré une liste de “postres” sans fin, en commençant avec les plus traditionnels et terminant avec les plus originaux (glace de fromage de chèvre, glace de noix de coco au curry), j’ai choisi une irrésistible construction de 6 couches différentes de chocolat.

Avec l’expérience de ces deux soirées, je peux conclure que Barcelone se qualifie sans problème pour les 4 B de Joan, et mérite une recherché plus approfondie. A reveure!

: Barcelona, Restaurants

“Barcelona, les 4 B du bon manger”

  1. Joan Gómez Pallarès :

    Merci bien de la notice, Mike. J’ajoute le plaisir de t’avoir connu et de voir qu’un homme si culte et très voyagé trouve, grace à ses recherches, plusieurs lieux dignes des 4B à Barcelonne!!! Et en plus, y ajoute une cinquième B(arcelonne)!
    Un vrai plaisir d’avoir partagé avec toi le meilleur “pulpo a feira” de Barcelonne et d’avoir parlé si largement des vins en Espagne, en Italie et en France. Tu t’en souviens, bien sur: tu m’as parlez d’Alain Graillot et je ferais sa connaissance le prochaine 11 mars!
    À très bientôt!
    Joan

  2. Ksenia :

    [14:52:28] Mike Tommasi says: Bonjour, Mike
    Je vais à Barcelone fin de cette semaine et votre article va beaucoup m’aider.
    Cependant j’ai une question, ca veut dire quoi ” 4b”.?
    Je vous remercie pour votre réponse.

    Merci beaucoup
    Ksenia

  3. Mike Tommasi :

    Bueno, Bonito, Bastante Barato !

    (ce sont les mots que j’avais trouvé pour décrire des critères de qualité pour Barcelone…)

    bonne visite

    Mike